photo Philippe Pouletty
05.07 2017

Philippe pouletty

Philippe Pouletty (http://philippepouletty.blogs.nouvelobs.com/) s'illustre en peu de temps au sein de l’université de Stanford grâce à sa spécialisation en biologie moléculaire. Au sein de cette institution universitaire, l'ancien interne des hôpitaux de Paris se trouve être un acteur majeur du groupe de chercheurs se spécialisant dans ce domaine entre 1986 et 1988. Le jeune interne a renforcé sa formation en immunologie et en virologie à l’Institut Pasteur de Paris en parallèle de son travail hospitalier. En 1984, il sort de ce fait major du grand cours d’immunologie générale. De 1981 à 1984, Philippe Pouletty a été interne à Paris. Se concentrant surtout sur l'immunologie et l'hématologie, il œuvre dans plusieurs hôpitaux situés en région parisienne. En 1986, l'ancien interne entre à Stanford après avoir obtenu son doctorat d’État en médecine de l’université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC) avec les félicitations du jury.

Accomplissements majeurs en faveur de la recherche médicale

Ancien chercheur de Stanford, Philippe Pouletty détient une trentaine de brevets à son nom au niveau mondial. Ce chercheur se focalisant sur l'immunologie bénéficie par ailleurs d’une grande renommée au sein de cet établissement. En vue de faciliter le financement de la recherche et de stimuler la rupture technologique, le futur directeur général de Truffle Capital a suggéré depuis 1999 divers changements incluant la transformation de la fiscalité ainsi que l’utilisation du statut de JEI. Le médecin a entamé sa carrière de chercheur à Stanford au département Medical Microbiology. Spécialiste de la biologie moléculaire, le médecin a notamment avancé une technique innovante d’amplification de gènes. Depuis ses débuts dans le domaine des investisseurs, Philippe Pouletty a mis en place une myriade de compagnies de biotechnologie concevant des équipements médicaux ainsi que des médicaments originaux sur le continent européen et américain.

Philippe Pouletty a notamment formé Clonatec en faisant ses premières armes dans l'univers de la recherche. La startup se trouve être experte en biotechnologie et s’impose comme une précurseure du domaine dans l'Hexagone. Important protagoniste en matière de transplantation d’organes, SangSat a élaboré et commercialisé un produit véritablement efficient contre les rejets, la Thyloglobuline. Ce produit inédit s'avère acquis par l'enseigne Genzyme dans les années 1990. Cotée au Nasdaq depuis 1993, SangSat Inc. a été édifiée par Philippe Pouletty via de nombreux brevets consignés à son nom. Cette enseigne édifiée courant 1988 est une experte en greffe d’organes.

L’engagement du chercheur auprès de Truffle Capital

Soutenu par son niveau de spécialisation dans cette discipline, Philippe Pouletty s'occupe de l'organisation ainsi que de l’accompagnement des diverses recherches des PME de Truffle afférentes aux sciences de la vie. L'ancien interne a institué la société Truffle Capital en collaboration avec des investisseurs connaissant en profondeur cette branche, Henri Moulard et Bernard-Louis Roques. L'enseigne se charge d'un portefeuille avoisinant les 750 millions d’euros. La société de tenue de portefeuille de venture capital Truffle Capital SAS a été formée en 2001. Philippe Pouletty se révèle principalement connu dans le milieu de la recherche médicale pour être l'associé fondateur et le administrateur de cette société.